Le tri sélectif en France

On pourrait aisément croire que le tri sélectif est une démarche plus ou moins récente, mais l'on se tromperait à coup sûr. En réalité, la valorisation des déchets remonte à la Préhistoire, rien que ça. Les hommes préhistoriques valorisaient en effet une partie de leurs déchets alimentaires, comme les os et les ivoires par exemple, pour en faire des armes ou encore des aiguilles. En parallèle, d'autres restes finissaient jetés dans les fossés ou dans les puits, ou demeuraient simplement dans les abris dans lesquels les hommes vivaient la plupart du temps.

Bien plus tard, en 1884, c'est précisément en France que le préfet du département de la Seine, Eugène Poubelle, inventa la poubelle. Il faut savoir que cette invention qui fait toujours partie de notre quotidien prenait déjà en compte le tri sélectif. En effet, elle comprenait trois boîtes à déchets obligatoires : l'une pour les matières putrescibles, une deuxième pour les papiers et les chiffons et enfin, une dernière pour le verre, la faïence et les coquilles d'huîtres. La réalité des faits veut que le règlement n'était que peu respecté et c'est seulement près d'un siècle plus tard et un an après les chocs pétroliers de 1973, que le tri fut réellement mis en place.

Au départ, les enjeux se limitaient à éviter tout contact entre les substances qui pouvaient réagir chimiquement ensemble, comme les déchets fermentescibles ménagers qui peuvent dégrader les autres substances, comme des piles électriques usagées. Aujourd'hui, les enjeux sont aussi bien écologiques qu'économiques, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Ces dernières se doivent désormais de respecter les obligations mises en place par décret concernant le tri du papier, des métaux, des plastiques, du verre et du bois. Et pour cause, les entreprises produisent quotidiennement un nombre impressionnant de déchets en tous genres et la mise en place du tri sélectif et l'implication des salariés aboutissent à des conséquences positives sur le plan écologique, mais permettent aussi aux entreprises de réaliser des économies.